Question Saison - Retourner à la page d'accueil
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Emploi saisonnier d'été et d'hiver : généralités sur la saisonnalité

Une activité saisonnière est une "activité limitée dans le temps correspondant à des tâches normalement appelées à se répéter chaque année aux mêmes périodes en fonction du rythme des saisons ou des modes de vie collectifs" indépendamment de la volonté des entreprises.

Pour évoquer le caractère saisonnier de certaines activités économiques, ou de certains emplois, on parle souvent de saisonnalité.

Travail saisonnier : un large panel d'emplois

Eté comme hiver, sélectionnez le travail saisonner qui vous correspond !

Des métiers variés pour l'hiver et l'été

Travail saisonnier : la saisonnalité ne concerne pas seulement le secteur du tourisme !

En France, les deux secteurs d'activité les plus touchés par la saisonnalité des emplois et des activités sont l'agriculture et le tourisme, qui emploieraient respectivement 850 000 et 420 000 saisonniers chaque année. Mais d'autres secteurs, tels que l'agro-alimentaire, le bâtiment ou les transports sont également concernés.

 

Il existe des métiers par nature saisonniers, comme dans les remontées mécaniques, pour entretenir les pistes de ski, faire fonctionner les remonte-pentes et autres télécabines, ou en agriculture (vendanges, cueillette des pommes, etc.), voire dans l'agroalimentaire (transformation de fruits, industrie des viandes...)

Mais la plupart des métiers ne sont pas saisonniers par nature. Il y a dans ce cas :

  • des emplois saisonniers liés aux conditions particulières de travail en montagne (en altitude, le froid et la neige ne permettent pas de travailler en hiver dans le bâtiment),

 

  • des emplois directement liés "aux rythmes de vie collectifs", surtout dans l'hôtellerie-restauration ou les commerces (location de skis, glaciers...), au rythme des vacances scolaires, mais aussi dans l'agroalimentaire (production de chocolat avant les fêtes de fin d'année, fabrication de glaces en été...)

 

  • et des emplois indirectement liés "aux rythmes de vie collectifs", cette fois dans la grande distribution, les transports de voyageurs, les entreprises de nettoyage, les agences immobilières, les structures accueillant des enfants, etc. Ces emplois sont liés à l'arrivée d'un grand nombre de touristes et de salariés saisonniers sur place.

 

En Rhône-Alpes, le travail saisonnier d'hiver et d'été s'alternent !

La saison d'été peut s'étendre jusqu'à 4 mois (de juin à septembre), voire plus, mais la plupart des contrats saisonniers d'été s'étalent plutôt sur les deux mois de juillet-août.

La saison d'hiver peut s'étendre jusqu'à 6 mois (de fin novembre à fin mai) mais la plupart des contrats saisonniers d'hiver s'étalent plutôt sur les 4 mois du coeur de l'hiver, de décembre à mars avec un premier pic d'activité pendant les vacances de Noël et un second pic pendant les vacances de février. Ce sont en général les dates d'ouverture et de fermeture des remontées mécaniques qui délimitent la saison d'hiver.

On appelle intersaison les mois d'automne (octobre-novembre) ou de printemps (mai-juin) au cours desquels l'activité touristique est la plus basse. C'est à la fois le moment de souffler entre deux saisons et celui de recruter...ou de rechercher un nouvel emploi, voire de se former !

 

Le travail saisonnier d'hiver particulièrement sollicité en Rhône-Alpes

L'une des particularités de la région est de connaître une forte saisonnalité du travail saisonnier d'hiver, dans les stations de montagne. En général, la saison d'été génère moins d'activité touristique en montagne que dans les autres zones touristiques de la région.

Travail saisonnier : les métiers qui recrutent

L'emploi saisonnier en hiver

En montagne, le travail saisonnier dans le secteur des remontées mécaniques est incontournable et peut représenter jusqu'à la moitié des emplois d'une station de sports d'hiver.

Mais, le premier secteur employant des saisonniers est l'hôtellerie-restauration (dans les hôtels, cafés, restaurants, discothèques, bars...).

D'après Pôle Emploi, les métiers qui recrutent le plus en saison sont les métiers de serveur et de cuisinier, suivis des métiers d'employé polyvalent de restauration, d'employé d'étage et d'aide de cuisine.

Les autres grands métiers saisonniers sont les métiers du commerce, de l'animation, et du transport de voyageurs.

Trouvez le travail saisonnier qui vous correspond !

Des métiers saisonniers en vidéo...

Avec le soutien de la DATAR et de la Région Rhône-Alpes, le Comité de Bassin d'Emploi de l'Arrondissement d'Albertville a réalisé des films présentant des métiers saisonniers en station :

La typologie des saisonniers

1. D’après leur enracinement géographique et professionnel

2. D'après leur profil professionnel

3. D'après leur rapport à la saisonnalité

4. D’après leurs conditions de logement

Télécharger la typologie complète des saisonniers

Information fournie par Peripl

Planifiez votre prochaine saison en Rhône-Alpes !

Calendriers des emplois saisonniers en Rhône-Alpes

Le Syndicat Mixte Drôme des Collines a réalisé un "calendrier des emplois saisonniers" destiné aux travailleurs saisonniers, occasionnels ou réguliers, afin de présenter l’ensemble des métiers et secteurs d’activité qui recrutent tout au long de l’année en Drôme des Collines.

Pour les saisonniers qui souhaitent travailler dans l'agriculture, consultez le site Web de l'ANEFA, vous aurez ainsi accès au guide "Bienvenue en agriculture" et au calendrier des principaux travaux saisonniers. Le Syndicat des Côtes du Rhône présente également ses opportunités pour les travailleurs saisonniers de la région Rhône-Alpes

Document fourni par Le Syndicat Mixte Drôme des Collines - 2011

Dans le cadre du plan d'action du CTEF de l'arrondissement d'Albertville (Contrat Territorial Emploi Formation), le Comité de Bassin d'Emploi, en collaboration avec ses partenaires a réalisé un calendrier des emplois saisonniers du territoire baptisé : "Travailler toute l'année au rythme des saisons en Savoie !". Ce document a pour objectif d'informer les saisonniers, les candidats à la pluriactivité, et le public scolaire sur les différents emplois saisonniers que propose le territoire d'Albertville - Tarentaise.

Document fourni par le Comité de Bassin d'Emploi de l'arrondissement d'Albertville

L'évaluation professionnelle du travail des saisonniers

Bilan des compétences pour le travail saisonnier

Evoluer professionnellement dans son travail saisonnier

Tout salarié peut bénéficier d'un congé pour réaliser un bilan de compétences, quelque soit l'effectif de son entreprise. Il doit toutefois justifier de 5 années de salariat dans l'entreprise. Pour les salariés titulaires de CDD, la condition requise est de 24 mois, en qualité de salarié, au cours des 12 derniers mois. Le saisonnier peut débuter son bilan de compétence dans les 12 mois qui suivent la fin de son dernier contrat.

Pour les salariés qui ont déjà bénéficié, à leur demande, dans la même entreprise, d'un congé de bilan de compétences, ils ne peuvent solliciter un nouveau congé de ce type avant un délai de 5 ans. Mais la prise de congé est sans incidences sur les délais de franchise relatifs au CIF.

Ce congé est d'une durée maximale de 24 heures et est assimilée à du travail effectif pour la détermination des congés payés et de tous les droits que le salarié tient de son ancienneté dans l'entreprise.

Les dépenses afférentes au congé de bilan de compétence peuvent être prises en charge sur demande du salarié par l'organisme auquel l'employeur verse sa contribution ou dans les entreprises de moins de dix salariés à l'organisme correspondant à la branche professionnelle.

Si le bilan de compétences est pris en charge, le salarié a droit au maintien de sa rémunération dans la limite de 24 heures, l'employeur étant ensuite remboursé par l'organisme interprofessionnel régional.

La demande de congé du salarié est à faire parvenir à l'employeur dans un délai d'au moins 60 jours avant le début du bilan. Elle doit préciser les dates et la durée du bilan ainsi que le nom de l'organisme prestataire choisi par le salarié.

L'employeur dispose d'un délai de 30 jours pour faire connaître soit son accord soit les raisons de services motivant le report d'autorisation d'absence.

Pour tout complément d'information, demandez votre BIAF (Bordereau Individuel d'Accés à l'Information) à votre employeur pour connaitre l'OPACIF (Organisme Paritaire agréé du Congé Individuel de Formation) qui pourra vous renseigner ou consultez les listes d'OPCA de votre employeur auprès de la Fédération Nationale des Centres de Bilan de Compétences - CIBC ou des CABC (de l'académie de Grenoble ou de Lyon).

L'organisme choisi doit être agréé par le financeur sinon la formation ne sera pas prise en charge financièrement.

Conventions collectives et spécificités des entreprises

Les conventions collectives des saisonniers

Consultez, sur le site de Légifrance, les conventions collectives les plus utilisées par les employeurs saisonniers du tourisme sur le territoire rhônalpin :

Les spécificités de l'entreprise saisonnière

Une entreprise saisonnière est, de fait, une entreprise pas comme les autres...

Sa période d'ouverture liée à la saison induit des spécificités propres, notamment en matière de gestion des ressources humaines, et plus particulièrement de :

 

Êtes-vous satisfait ?

Exprimez-vous sur "questionSaison" et les informations que vous y trouvez en répondant à notre sondage.

Merci de votre participation.

Cliquez, c'est par ici !