Question Saison - Retourner à la page d'accueil
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

L'emploi saisonnier et le recrutement

Les emplois saisonniers sont de vrais métiers !

Quand on parle d'emplois saisonniers, on pense tout de suite aux procédures de recrutement ou aux types de contrats possibles. Mais il ne faut pas oublier qu'il est aussi question de formation professionnelle, de gestion des ressources humaines, et de construction d'un parcours professionnel. C’est pour cela qu’il existe des dispositifs de formation donnant une qualification et permettant une pluriactivité tout au long de l’année.

Recrutement saisonnier

Trouvez un emploi, ou un employé, pour la saison

Selon votre profil, employeurs ou saisonniers, retrouvez les informations qui vous concernent :

  • Recherche d’emploi : quelques pistes dans vos démarches, des informations sur les spécificités liées à l’emploi saisonnier, et renseignements sur les principaux métiers en saison.
  • Recherche d’employé : les aides, acteurs, et spécificités du recrutement de salariés saisonniers.

Quel que soit votre profil, pour plus de renseignements, consultez les pages :

Qu'est-ce qu'un emploi saisonnier ?

Les emplois saisonniers, en participant au développement et à l'aménagement du territoire, génèrent une réelle activité économique.

Toutefois, il n'existe pas légalement de statut du "saisonnier". Ce qualificatif est attribué à la personne qui effectue un emploi salarié ou indépendant, pendant une durée qui correspond à une saison (hiver, été, printemps, automne) et qui génère un accroissement d'activité ; celle-ci est en majeure partie liée au Tourisme et à l'Agriculture. Exemples : accueil touristique en montagne, sur le littoral, vendanges, récoltes, cueillettes des fruits, conditionnement... Ces emplois suivent bien évidemment le rythme des saisons, et sont appelés à se renouveler chaque année.

Les seules définitions légales sont les suivantes :

  • le code du travail stipule (article L.1242-2) qu'un contrat de travail à durée déterminée (CDD) peut être conclu pour un emploi à caractère saisonnier ;
  • le code de la sécurité sociale précise (article R.171-3-1) qu'une activité saisonnière est une activité limitée dans le temps correspondant à des tâches normalement appelées à se répéter chaque année aux mêmes périodes en fonction du rythme des saisons ou des modes de vie collectifs.

Le contrat saisonnier est donc un CDD, qui se différencie par le non versement à son terme, d'une prime de précarité. Des dispositions spécifiques existent pour le calcul des heures supplémentaires, repos compensateur, repos hebdomadaires et durée quotidienne effectuée du temps de travail. Il peut parfois comporter une clause de reconduction pour la saison suivante, permettant une priorité au saisonnier déjà employé.

Pour en savoir plus, consultez les rubriques droit du travail et l'avant-saison.

Quels sont les droits des saisonniers en matière d'indemnisation du chômage ?

Mobilité professionnelle et travail saisonnier

Au fil des saisons, le saisonnier est amené à changer de secteur professionnel, d’entreprise, d’établissement, et/ou de poste de travail. La mobilité professionnelle du saisonnier est inévitable. Ce peut être un choix du salarié qui souhaite travailler sur un autre territoire, ou obtenir un nouveau poste. Elle peut offrir des possibilités d’évolution professionnelle. Elle peut également s’imposer au saisonnier afin de se prémunir contre la perte d’emploi et de revenus.

Dans la mesure où certains métiers sont par nature saisonniers ou en lien avec la saison, la bi-qualification présente l’avantage pour le saisonnier de favoriser une activité sur l’année par le cumul de statuts professionnels ou l’alternance de contrats de travail. La bi-qualification encourage la mobilité professionnelle du saisonnier. En outre, elle permet à l’employeur de favoriser la fidélisation de son personnel puisqu’il stabilisera l’emploi avec le concours d’autres employeurs.

A ce titre, le Groupement d’Employeurs (GE) offre la possibilité a des employeurs de se réunir afin d’embaucher du personnel. Dans le cadre d’activité saisonnière, cette structure est un moyen pour le salarié bi-qualifié, embauché par le GE, d’organiser sa pluriactivité ; et pour l’employeur-tiers de favoriser la fidélisation de son personnel saisonnier. Certains GE, ont pour objectif pour l’insertion et la qualification des salariés (ce sont des GEIQ). Ils participent au développement de la bi-qualification de leurs salariés, notamment saisonniers, et donc à leur mobilité professionnelle pour la construction de véritables parcours professionnels.

Pour réussir votre saison, pensez aussi à vous renseigner sur :

 

Êtes-vous satisfait ?

Exprimez-vous sur "questionSaison" et les informations que vous y trouvez en répondant à notre sondage.

Merci de votre participation.

Cliquez, c'est par ici !