Question Saison - Retourner à la page d'accueil

questionSaison

La Région aux côtés des Employeurs et des saisonniers
Un service de la Région Auvergne Rhône-Alpes | Tourisme
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Vivre sa saison au quotidien

Vous trouverez dans cette rubrique une présentation des conditions de vie en saison. Car le choix d'un emploi saisonnier ne s'arrête pas simplement au travail. Vivre une saison, c'est aussi une ambiance, des conditions et un rythme de vie particuliers.

Pour trouver des informations sur les territoires de Rhône-Alpes et des coordonnées de structures en station, consultez :

  • une présentation des territoires touristiques de Rhône-Alpes ;
  • les coordonnées des Espaces Saisonniers ou Maisons des Saisonniers, structures référentes des saisonniers ;
  • les guides Saisonniers, avec toutes les informations territorialisées en matière d'emploi, de formation, de transport, de logement, etc. ;
  • les bons plans, carte des saisonniers, outils pour organiser son quotidien et sa vie sociale et culturelle pendant la saison.

Qu'est-ce qu'un emploi saisonnier ?

L'emploi saisonnier, en participant au développement et à l'aménagement du territoire, génère une réelle activité économique.

Toutefois, il n'existe pas légalement de statut du "saisonnier". Ce qualificatif est attribué à la personne qui effectue un emploi salarié ou indépendant, pendant une durée qui correspond à une saison (hiver, été, printemps, automne) et qui génère un accroissement d'activité ; celle-ci est en majeure partie liée au Tourisme et à l'Agriculture. Exemples : accueil touristique en montagne, sur le littoral, vendanges, récoltes, cueillettes des fruits, conditionnement... Ces emplois suivent bien évidemment le rythme des saisons, et sont appelés à se renouveler chaque année.

Définitions légales de l'emploi saisonnier :

  • le code du travail stipule (article L.1242-2) qu'un contrat de travail à durée déterminée (CDD) peut être conclu pour un emploi à caractère saisonnier ;
  • le code de la sécurité sociale précise (article R.171-3-1) qu'une activité saisonnière est une activité limitée dans le temps correspondant à des tâches normalement appelées à se répéter chaque année aux mêmes périodes en fonction du rythme des saisons ou des modes de vie collectifs.

Le contrat saisonnier est donc un CDD, qui se différencie par le non versement à son terme, d'une prime de précarité. Des dispositions spécifiques existent pour le calcul des heures supplémentaires, repos compensateur, repos hebdomadaires et durée quotidienne effectuée du temps de travail. Il peut parfois comporter une clause de reconduction pour la saison suivante, donnant une priorité au saisonnier déjà employé.

Pour en savoir plus, consultez les rubriques droit du travail et l'avant-saison.

Quels sont les droits des saisonniers en matière d'indemnisation du chômage ?

La protection de l'environnement

Pendant votre saison, contribuez par des gestes simples, à la protection de l’environnement.

Points tri :
On trie ses déchets ! Emballages et papiers dans les bacs jaunes, récipients en verre dans les conteneurs à verre, et gros cartons dans les abris spécifiques. Des guides du tri et des sacs de pré-collecte réutilisables sont souvent disponibles gratuitement dans les mairies et offices de tourisme.

Déchetteries :
Les déchetteries accueillent vos encombrants, gravats, matelas, électroménager, vêtements et chaussures usagés, huile de vidange et de friture, pneus, vaisselle et miroirs cassés, déchets toxiques (batteries, tubes néons et ampoules, piles, peintures, cartouches d’encre,  radiographies…).

Ski bus :
Pour les trajets inter-stations, utilisons quand c’est possible, les navettes gratuites et les télécabines !

Voiture :
Inutile de faire chauffer son moteur avant de démarrer, même lorsqu’il fait froid. Roulons doucement et coupons notre moteur lorsque la voiture est arrêtée plus de 30 secondes.

Nuisances sonores :
Pour vivre en bon voisinage, maîtrisons nos émissions sonores (musique, télévision, bricolage...). Pour les soirées festives, pensons à prévenir nos voisins et à baisser fortement le son à partir de 22h.

Vaisselle :
À la main, lavons du moins sale au plus sale et ne laissons pas l’eau couler inutilement. Pour le lave vaisselle (et le lave linge), bien remplir la machine avant chaque utilisation. Dans tous les cas, utilisons des produits nettoyants éco labellisés.

Économiseurs d’eau :
Installons des réducteurs de débit (aérateurs) sur les robinets. Pour les chasses d’eau non équipées de double chasse, plaçons une bouteille lestée dans le réservoir.

Fuites d’eau :
Traquons les fuites : un robinet peut laisser passer jusqu’à 120 litres d’eau potable par jour et une chasse d’eau jusqu’à 600 litres !

Douche :
Installons un « stop douche » au départ du flexible afin de couper l’eau, le temps de se savonner, sans modifier les réglages de température et de débit. Ne prolongeons pas inconsidérément le plaisir de la douche.

Ski et randonnée :
Les forfaits de ski sont recyclables. Avant de partir, rendons-les quand c’est possible dans les boîtes disposées aux caisses des remontées mécaniques, ou gardons les précieusement pour l’année suivante. La montagne est un espace fragile : rapportons nos déchets et ne jetons rien par terre. Pour les mégots, des cendriers de poche sont en vente sur la station. En randonnée, respectons la faune et la flore.

Achats :
Privilégions les écolabels dans nos actes d’achat. Préférons les produits frais, locaux, de saison et issus de l’agriculture biologique. Évitons les produits jetables et sur-emballés.

Chauffage :
Pensons à fermer les rideaux ou les volets le soir afin de garder la chaleur et rajoutons un pull plutôt que de surchauffer.

Veille électrique :
Pensons à brancher tous nos appareils électriques sur une multiprise à interrupteur et à éteindre l’interrupteur lorsque les appareils sont inutilisés, afin d’éviter de les laisser en veille.

Informations fournies par l’EES de Courchevel

S'occuper de sa santé pendant son job saisonnier

  • Pour aider les saisonniers et leurs employeurs à s'informer, certains sites touristiques mettent en place des permanences (assistante sociale, centre de planification) et organisent des actions, souvent gratuites pour les saisonniers : dépistages (VIH, hépatites...), campagnes de vaccination, sensibilisation sur les conduites addictives, stands d'information, etc.
  • Dans l'agenda, retrouvez les dates des campagnes de dépistage, de vaccination et d'information sur sites.

Si vous souhaitez trouver les coordonnées d'un établissement de soins ou d'un professionnel de santé, consultez la page "je choisis avant de consulter" du site de l'Assurance Maladie.

Je suis parent...et saisonnier

Parents ou futurs parents, vous pouvez peut-être bénéficier de la Prestation d’Accueil du Jeune Enfant (PAJE), versée par la CAF.

La PAJE est une aide pour soutenir les parents dans leurs dépenses liées à la naissance ou à l’adoption d’un enfant et à compenser une partie des dépenses liées à la garde de leur(s) enfant(s).

Elle comprend :

  • la prime à la naissance ou à l’adoption, versée au cours du 7ème mois de grossesse ;
  • l’allocation de base ou d’adoption, ensuite versée mensuellement jusqu’au mois précédent le 3ème anniversaire de l’enfant ou, en cas d’adoption, pendant 36 mois consécutifs, dans la limite du vingtième anniversaire de l’enfant ;
  • le Complément de libre choix du Mode de Garde (CMG), versé mensuellement aux parents qui travaillent et qui font garder leur(s) enfant(s) de moins de 6 ans par un(e) assistant(e) maternel(le) agréé(e), une garde à domicile, une association, une entreprise habilitée ou une micro-crèche ;
  • le Complément de Libre Choix d’Activité (CLCA), versé mensuellement aux parents qui réduisent ou arrêtent leur activité professionnelle pour élever leur(s) enfant(s) de moins de 3 ans ;
  • le Complément Optionnel de Libre Choix d’Activité (COLCA), versé mensuellement aux parents ayant au moins 3 enfants et qui arrêtent leur activité professionnelle pour élever leurs enfants.

Les aides de la PAJE sont soumises à des conditions de ressources et varient en fonction de la composition de la famille.

Sur le site Internet www.caf.fr, retrouvez toutes les informations sur les prestations, des formulaires de demande à télécharger et une rubrique simulation du montant de la Prestation d’Accueil du Jeune Enfant (PAJE).

Vous recherchez un mode de garde pour votre enfant ?

Le site Internet des Allocations familiales, www.mon-enfant.fr :

  • vous présente les différents types d’accueil (crèche, assistant(e) maternel(le), association de parents, etc.) ;
  • vous informe sur les modes de garde présents dans votre département (moteur de recherche multicritère : âge de l’enfant, commune, type d’accueil, jours et horaires d'ouverture) ;
  • vous permet de calculer le montant de la PAJE dont vous pouvez bénéficier et le coût d'une place en structure d'accueil collectif (rubrique Calcul du prix d'accueil) ;
  • vous propose aussi des conseils et des éléments d’actualité sur l’enfance et la jeunesse.

Avec Mon-enfant.fr, trouvez la solution de garde la mieux adaptée à vos besoins !

Informations fournies par la CAF de la Haute-Savoie - avril 2011

Inscription sur les listes électorales

Pour pouvoir voter, il faut être inscrit sur les listes électorales. Hormis pour les jeunes de 18 ans, pour lesquels l'inscription est automatique, l'inscription sur les listes doit faire l'objet d'une démarche volontaire.

Pour être électeur, il faut être âgé d'au moins 18 ans la veille du 1er tour de scrutin, être de nationalité française et jouir de ses droits civils et politiques.
L'inscription s'effectue à la mairie de votre domicile, d'une commune dans laquelle vous êtes assujetti aux impôts locaux depuis au moins 5 ans, de votre résidence si vous y résidez de manière effective et continue depuis au moins 6 mois ou de la commune où vous êtes assujetti à résidence obligatoire en tant que fonctionnaire public.

Pour pouvoir voter, il faut s'inscrire avant le 31 décembre de l'année qui précède le scrutin. Toutefois, il est possible de s'inscrire et voter la même année, dans les cas suivants :

  • jeune ayant atteint l'âge de 18 ans entre le 1er mars et le jour de l'élection ;
  • fonctionnaire admis à la retraite et militaire retournant à la vie civile après le 1er janvier ;
  • acquisition de la nationalité française et recouvrement de l'exercice du droit de vote après le 1er janvier ;
  • personne qui déménage pour des motifs professionnels.

Ce dernier cas, ouvre la possibilité à certains saisonniers de voter dans la commune de leur emploi.

Pour plus d'informations, consultez la rubrique Comment voter ? sur le site Web du Ministère de l'Intérieur,